En quête de justice
En quêtede justice

Grande consultation nationale sur la justice française

10 février au 31 décembre 2016

L'association Au nom du peuple (aujourd'hui En quête de justice) lance une grande consultation nationale sur la justice française.

 

Le PREMIER AUDIT DES USAGERS DE LA JUSTICE organisé en France.

Qui de mieux pour parler de la justice que ceux qui sont allés en justice ?

Votre voix compte. Exprimez-vous. Ce sera la meilleure façon de montrer comment le système fonctionne.

 

Cet audit des justiciables, absolument nécessaire et que nous avons demandé en vain aux élus, nous le réalisons.

Son but : montrer la réalité du fonctionnement judiciaire, les problèmes que les justiciables peuvent rencontrer, leur degré de satisfaction ou d'insatisfaction à l'égard de l'institution judiciaire, l'efficacité ou l'inefficacité des voies de recours, la possibilité ou l'impossibilité de faire valoir et reconnaître ses droits, les préjudices subis quand la justice ne fait pas son travail.

Les données recueillies par l'association En quête de justice serviront à établir un diagnostic précis du fonctionnement de l'institution judiciaire et de l'Etat de droit.

Ce diagnostic permettra de saisir les instances nationales et internationales.

Les résultats de l’étude seront consultables au cours de second trimestre 2018 sur le site de l’association En quête de justice.

 

 

Accéder au formulaire pour nous rejoindre d'un simple clic.

Accéder au formulaire pour nous rejoindre d'un simple clic

 Vos droits s'en vont ! Alors prenez la plume et chargez-la, chargez-la d'encre.

Assis, tous armés, sans hésiter, faites feu de votre plume.

L.W.W. Citashe 

Si vous souhaitez publier des extraits de nos textes, merci de citer la source (pour de courtes citations) ou de nous demander l'autorisation (pour de plus longs extraits). 

Il n'y a pas de petite ou de grande injustice. L'injustice est toujours grande.

Corinne Morel

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Corinne Morel / Tous droits réservés